Fiche pédagogique :
Correction d’évaluation sommative : Guy de Maupassant, Bel-Ami


Il s’agit de la correction de l’évaluation sommative qui porte sur le roman réaliste Bel-Ami de Guy de Maupassant.



correction-de-lévaluation-sommative-de-Bel-Ami-de-Maupassant-Fiche-pédagogique-entête.
I.   
Étude du texte : (10 points)

1)        

Nom de l’œuvre

Auteur

Année de publication

Genre littéraire

Bel-Ami

Guy de Maupasant

1885

Roman réaliste

2)     Dans ce texte, Georges Duroy se trouve chez son patron, M.Walter. Ce dernier a organisé une réception à laquelle il a invité du monde pour leur montrer une œuvre d’art qu’il vient d’acquérir.

3)     a. D’une part, la serre est décrite dans le texte comme un espace luxueux et voluptueux à travers le champ lexical du luxe (fleurs rares, marbre blanc, cygnes en faïence de Delft, poudre d’or). D’autre part, cette description repose sur plusieurs contrastes qu’on voit à travers la multiplicité d’antithèses et d’oxymores dans le premier paragraphe (verdure sombre /fraicheur tiède/ étrange sensation douce/malsaine et charmante /de nature factice /énervante et molle)

b. La description cherche à donner au lecteur une représentation précise des lieux et des personnages afin de doter le roman réaliste d’un aspect authentique et vraisemblant loin de l’idéalisme qu’on trouve dans l’écriture romantique. 

4)     Le spectacle de la serre provoque chez Duroy des sentiments de jalousie comme le montre la phrase au discours direct « (…) d’autres y sont parvenus. Pourquoi n’y arriverais-je point ? », de frustration « et s’irritait de son impuissance » mais aussi de regret, car il pense qu’il aurait pu devenir riche en épousant Suzanne la fille de son patron, d’où l’emploi du verbe suffire à l’imparfait suivi de l’adverbe ‘plutôt’ « Il suffisait pourtant d’épouser cette marionnette de chair. ».

5)     a. La figure de style : métaphore

b. Suzanne est vue par Duroy comme un outil qu’il pourrait manipuler et épouser afin d’acquérir une meilleure situation sociale et financière.

c. On peut déduire que Duroy est un personnage opportuniste et ambitieux qui peut tout faire pour atteindre ses objectifs.

Le caractère satirique du texte réside d’une part dans la description de la serre qui porte un œil critique sur l’excès de luxe et d’extravagance dans lesquels vivait  la société bourgeoise de l’époque qui prête une grande attention aux apparences, et d’autre part, dans la critique que porte Maupassant sur le caractère envieux, opportuniste et immoral de Duroy.

II.   Production écrite : (10 points)

Critères de réalisation de l’écrit

Note

Respect de la consigne (traiter le sujet proposé)

 

1 point

Organisation du texte (Introduction, développement, conclusion)

 

2 points

Correspondance du compte rendu aux événements de l’œuvre.

 

2 points

Correction de la langue : (syntaxe, vocabulaire adéquat, orthographe, conjugaison, ponctuation).

 

5 points

Exemple de rédaction :

Georges Duroy est le personnage principal du roman Bel-Ami. jeune homme, blond, à l’allure élégante et dynamique, il plaît aux femmes et va se servir de son charme pour réussir dans la vie.

Au début du roman, c’est un jeune homme sans le sou, mais ambitieux avant tout. Originaire de Canteleu, près de Rouen, il vient d’une famille peu aisée. Ses parents tiennent une guinguette. Ayant échoué au baccalauréat, il est parti faire son service en Afrique. Avant d’avoir fini ses cinq années de service, dégoûté par l’armée, il vient à Paris avec le désir de réussir et faire fortune.

Deux tremplins vont assouvir sa soif de réussite : les femmes et le journalisme. Georges Duroy un homme malin et conquérant, prêt à tout pour réussir. Son esprit rusé et subtil lui permet de monter rapidement les échelons au journal La Vie Française. Il devient reporter, puis chef des échos, et enfin chef de la rédaction politique.

Il rêve constamment de richesse et surtout des procédés qui lui permettront d’atteindre cette richesse. C’est une humiliation pour lui de ne pas faire fortune aussi vite qu’il le souhaite.

Surnommé « Bel-Ami », il réussit grâce aux femmes qu’il séduit. Son ambition se retrouve dans le choix de ses maîtresses : c’est par intérêt qu’il devient l’amant de Mme de Marelle, une parisienne influente, puis de Mme Walter, la femme de son patron.

La mort de son ami Forestier lui permet d’épouser, sans scrupules, sa femme Madeleine. Il l’épouse sous le nom de Du Roy du Cantel, à la demande de Madeleine ; ce nouveau nom est pour lui une grande victoire. Ce mariage est une association aux yeux de Duroy, une « belle affaire » qui lui apporte richesse et appartement luxueux : en épousant Madeleine, il hérite de la fortune de Forestier mais aussi de son poste au journal. Il devient célèbre et influent dans le milieu journalistique et politique.

Opportuniste et manipulateur, il divorce de Madeleine, prétextant un flagrant délit d’adultère entre Laroche-Mathieu et celle-ci, non sans lui avoir extorqué une bonne partie de sa fortune.

C’est un être jaloux du succès des autres qui va prendre de l’assurance au cours du roman. Son mariage avec Suzanne Walter est sa plus belle réussite ; cela le propulse en haut de la société parisienne : il épouse la fille d’un richissime et influent homme d’affaire.

 

6)     Duroy représente le héros du roman d’apprentissage. De sa province normande à son mariage avec la riche Suzanne Walter, le lecteur suit son évolution, sa réussite mondaine et financière et les moyens qu’il met en place pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Fiche pédagogique paratexte l’étranger de Camus

Fiche pédagogique paratexte l’étranger de Camus Fiche pédagogique sur le paratexte d…