Fiche pédagogique : Les registres littéraires

Fiche pédagogique Les registres littéraires, fiche complète à télécharger gratuitement en pdf.

 

Déroulement de la séance :

L’enseignant pose la question suivante :

Question : Que veut-on dire par un registre littéraire ?
Réponse : C’est l’ensemble des caractéristiques d’un texte qui provoquent des effets émotionnels ou intellectuels  sur le lecteur.

I-Observation:

             Support :

    1. « Ecoute-moi ! Regarde-moi ! Vois mes larmes ! Est-ce qu’un cœur d’homme peut  rester glacé devant le désespoir d’une mère ? »

Emmanuel Roblès, Montserrat, 1948.)

 

Question : Quel est le champ lexical dominant dans le texte ?

Réponse : Le champ lexical dominant dans le texte est celui de la souffrance (larmes, désespoir).

Il s’agit d’une situation douloureuse, on imagine le désespoir d’une mère.

Question : Quel type de phrases est dominant dans le texte ?

Réponse : Des phrases interrogatives

Question : Quel est le mode verbal dominant dans le texte ?

Réponse : Le mode verbal dominant est l’impératif. Il s’agit dans ce cas du registre pathétique.

Mon Lou je veux te reparler maintenant de l’Amour
Il monte dans mon cœur comme le soleil sur le jour
Et soleil il agite ses rayons comme des fouets
Pour activer nos âmes et les lier
Mon amour c’est seulement ton bonheur
Et ton bonheur c’est seulement ma volonté.

Apollinaire ; Poème à Lou


Question
:
Quel est le pronom personnel dominant dans le texte ?
Réponse : La première personne du singulier « je » ?

Question : Quel est le champ lexical dominant dans le texte ?
Réponse Il s’agit du champ  lexical de la nature.

Question : Que fait le poète dans ce poème ?
Réponse : Le poète exprime ses sentiments amoureux à sa bien -aimée.Il s’agit dans ce cas du registre lyrique.

« Se sont-ils jamais seulement arrêtés à cette idée poignante que dans l’homme qu’ils retranchent. Il y a une intelligence qui avait complété sur la vie, une âme qui ne s’est point disposée pour la mort ? Non, ils ne voient dans tout cela que la chute verticale d’un couteau triangulaire, et pensent sans doute que, pour le condamné, il n’y a rien avant, rien après. »

Le Dernier Jour d’un Condamné ; Victor Hugo

 


Question : Quel est le type de phrase dominant dans le texte ?

Réponse : Le type de phrase dominant est interrogatif.

 

Question : Quelle est l’idée dénoncée  dans le texte ?

Réponse : L’idée de la peine de mort.  Il s’agit dans ce cas du registre polémique. 

Fiche pédagogique Les registres littéraires

II-Conceptualisation

     On appelle registre littéraire (ou « tonalité », « ton ») l’ensemble des caractéristiques d’un texte qui provoquent des effets particuliers (émotionnels ou intellectuels) sur le lecteur ou le spectateur.

On peut distinguer entre plusieurs registres littéraires :

 

Le registre pathétique :

     Le registre pathétique cherche à émouvoir le lecteur en lui inspirant des émotions tristes et fortes devant une situation douloureuse.

Caractéristiques :

* Le champ lexical de la souffrance.

* Exclamations ; Termes évoquant la misère et la douleur associés à un vocabulaire affectif (tristesse, mélancolie).

Le registre lyrique :

    Le registre lyrique est l’expression des états d’âme et des émotions : plainte, regret, nostalgie, joie, etc.

   Le registre lyrique cherche à émouvoir le lecteur.

Caractéristiques :

* La dominance de la première personne du singulier.

* Le champ lexical de la nature(en poésie).

* L’expression des sentiments.

Le registre polémique :

        C’est la tonalité de la colère, de l’indignation. Ce terme vient de polemos en grec qui signifie la guerre.
       C’est une tonalité que l’on trouve dans les débats, les textes argumentatifs, les essais, les discours. Tous ces textes combattent des idées et se posent dans des situations argumentatives conflictuelles. Ce sont des dénonciations énergiques.

Il caractérise les textes argumentatifs sous forme d’un combat, une discussion violente et agressive autour d’un sujet de désaccord. Possède une fonction critique.

Caractéristiques :

* La présence d’une idée à combattre

* Interrogation, exclamation..

* Présence d’un ton coléreux.

 


III- Phase d’application:

De quel registre littéraire s’agit-il dans  chacun des textes suivants ? Justifiez votre réponse en relevant les caractéristiques de chaque registre :

 

Texte 1 :

 

 « Allez, faîtes ! Retranchez trois millions d’électeurs, retranchez-en quatre, retranchez-en huit millions sur neuf. Fort bien. Le résultat sera le même pour vous, sinon pire. Ce que vous ne retrancherez pas, ce sont vos fautes ; ce sont tous les contresens de votre politique de compression ; c’est votre incapacité fatale ; c’est votre ignorance du pays actuel ; c’est l’antipathie qu’il vous inspire et l’antipathie que vous lui inspirez. »

 

 Victor Hugo, Discours sur le suffrage universel, prononcé à l’Assemblée nationale le 20 mai 1850.

 

 

Texte 2 :

[Victime des sévices d’un père alcoolique, la petite Lalie Bijard agonise sous l’œil navré de Gervaise.]

  Gervaise, cependant, se retenait pour ne pas éclater en sanglots. Elle tendait les mains, avec le désir de soulager l’enfant; et, comme le lambeau de drap glissait, elle voulut le rabattre et arranger le lit. Alors, le pauvre petit corps de la mourante apparut. Ah ! Seigneur ! Quelle misère et quelle pitié ! Les pierres auraient pleuré. Lalie était toute nue, un reste de camisole aux épaules en guise de chemise; oui, toute nue, et d’une nudité saignante et douloureuse de martyre. Elle n’avait plus de chair, les os trouaient la peau. Sur les côtes, de minces zébrures violettes descendaient jusqu’aux cuisses, les cinglements du fouet imprimés là tout vifs. Une tache livide cerclait le bras gauche, comme si la mâchoire d’un étau avait broyé ce membre si tendre, pas plus gros qu’une allumette. La jambe droite montrait une déchirure mal fermée, quelque mauvais coup rouvert chaque matin en trottant pour faire le ménage. Des pieds à la tête, elle n’était qu’un noir. Oh ! Ce massacre de l’enfance, ces lourdes pattes d’homme écrasant cet amour de quiqui, cette abomination de tant de faiblesse râlant sous une pareille croix ! On adore dans les églises des saintes fouettées dont la nudité est moins pauvre.
EMILE ZOLA ; L’Assommoir 1877

 

 

 

 

Texte 3 :

 

HERMIA. – Quand vous aviez dix ou douze ans, toutes vos peines, tous vos petits chagrins se rattachaient à moi, d’un regard sévère ou 25 indulgent de ces yeux que voilà dépendait la tristesse ou la joie des vôtres, et votre petite tête blonde tenait par un fil bien délié au cœur de votre mère. Maintenant, mon enfant, je ne suis plus qu’une vieille sœur, incapable peut-être de soulager vos ennuis, mais non pas de les partager.

 Alfred de Musset ; Les Caprices de Marianne 1851

 

 

 

Corrigé de l’exercice :

 

Dans le premier texte, Discours sur le suffrage universel, de Victor Hugo, il s’agit du registre polémique.

Justification :

Il s’agit d’une idée à défendre et qui est le suffrage universel.

Présence des points d’exclamation…

On imagine un ton coléreux.

 

Dans le deuxième texte d’Emile Zola, il s’agit du registre pathétique.

Justification :

On assiste à une situation douloureuse celle d’une enfant en plein agonie.

La présence du champ lexical de la souffrance

Ponctuation forte ;  exclamation interrogation.

Dans la tirade d’Hermia , il s’agit d registre lyrique ;

Justification :

Hermia exprime ses sentiments et ses amours maternelles  envers son fils

Présence du champ lexical des sentiments

La présence de la première personne du singulier.

Téléchargez la Fiche pédagogique Les registres littéraires ​gratuitement en format imprimable (PDF) sur la page de Téléchargements

 

 

Cette fiche pédagogique a été réalisée par OUKHADJA Intissar, lauréate de l’école normale supérieure de Casablanca.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La conception pédagogique du Béhaviorisme de Skinner

La conception Pédagogique du Béhaviorisme de Skinner Le Béhaviorisme fondé par Skinner est…