Fiche Travaux encadrés l'étranger Camus

Fiche pédagogique paratexte l’étranger de Camus

Fiche pédagogique sur le paratexte de l’oeuvre L’étranger de Albert Camus, fiche de travaux encadrés sur la biographie de l’auteur et le contexte historique et qui fait partie du projet de fin d’études de Nouheila Zeggour et de Chaimaa Salih.

préliminaire-étranger-fiche-

Déroulement de la séance:

I.  INTRODUCTION DU SUJET :

NB: Le travail est donné au préalable aux élèves et sera présenté à travers des exposés en groupes (4 groupes de 2 élèves).

L’enseignant précisera aux apprenants le travail demandé tout en leur identifiant trois axes principaux pour chaque binôme.

         1. Vous présentez la biographie d’Albert Camus, ses principales œuvres et vous indiquez le genre littéraire de l’Etranger.

         2. Vous allez vous baser sur l’histoire du XXème siècle pour dégager le contexte historique de l’œuvre.

        3. Rappelez le mythe de Sisyphe 

        4. Il vous suffit de vous renseigner sur l’absurde afin d’étudier à quel mouvement littéraire appartient  l’œuvre.

Le professeur informe les apprenants que l’exposé ne doit pas dépasser 15 minutes. 

II. L’EXPOSITION DU SUJET :

Le premier groupe passera pour présenter son travail dans 15 minutes, le reste des élèves est invité à être très attentif et curieux, et à noter leurs questions ainsi que remarques.

Le professeur doit notamment s’assurer que le travail de ses élèves s’est basé sur les informations suivantes :

       1. Albert Camus est né le 7 novembre 1913 en Algérie, et mort accidentellement le 4 janvier 1960 en France

       2. Albert Camus fut un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français.

      3. Ses écritures comprennent des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais.

      4. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1957.

      5. Ses œuvres principales sont « L’Etranger« , « La Peste », ou encore « Le Mythe de Sisyphe« . 

      6. L’Etranger est paru en 1942 ; il s’agit d’un roman philosophique.

A la fin du premier travail, le professeur désignera un des élèves pour synthétiser le contenu exposé par leurs camarades oralement.

Il invitera ainsi le deuxième binôme à présenter son travail dans les mêmes conditions.

Dans ce travail, les exposants doivent répondre à ces questions:

       1. En quelle année est apparu l’Etranger ?

       2. A l’époque de la création de l’Etranger, quel état politique régnait en Algérie ? 

Le professeur ouvra le débat une seconde fois pour choisir encore un élève qui formulera oralement tout ce qui est dit par ses camarades.

Finalement, le troisième groupe passera pour présenter le contexte littéraire de l’œuvre, cependant les autres sont toujours à l’écoute et notent leurs remarques et questions tout au long de la présentation.

A la fin de ce troisième travail et sous l’applaudissement du reste, le professeur désignera un apprenant pour récapituler cette troisième partie.

Le professeur remerciera ses élèves pour ce travail et évaluera leurs présentations en les encourageant à donner plus pour un meilleur rendement.

Ensuite, il demandera à toute la classe de prendre leurs cahiers et de commencer à noter une synthèse finale à retenir.

 Fiche pédagogique paratexte l’étranger de Camus

III. Synthèse :

1.      Albert Camus : un enfant pauvre

Albert Camus est né le  7 novembre 1913 en Algérie où il a passé son enfance avec sa mère analphabète et en l’absence de son père, tué lors de la guerre. Louis Germain, l’instituteur de Camus le poussera à poursuivre ses études en  passant le concours des bourses. Albert Camus lui sera si reconnaissant que lorsqu’il recevra le Prix Nobel de Littérature en  1957, il lui rendra hommage en public. Après son installation à Paris en 1942, il deviendra journaliste engagé dans la résistance et passionné de théâtre et fera scandale par ses prises de position contre l’oppression coloniale et contre le gouvernement qui maintient le peuple arabe dans la misère. Il publiera de nombreux livres comme L’étrangerLa Chute, les pièces de théâtre Caligula et Le Malentendu, et plusieurs œuvres encore mais mourra en 1960, non pas de la tuberculose qui le rongeait mais d’un accident de voiture avec les Gallimard, avant d’achever le roman Le premier homme.

L’Etranger est paru en 1942 dans les éditions Gallimard. Cette œuvre compte 121 pages; il est  le premier roman d’Albert Camus. Il prend place dans la tétralogie que Camus nommera « cycle de l’absurde » qui décrit les fondements de la philosophie camusienne : l’absurde.

2.      Albert Camus: à l’époque de la colonisation

L’œuvre est située dans un contexte historique, parue en 1942.Elle relate l’histoire qui se déroule en Afrique plus précisément en Algérie au moment où celui-ci était encore un département français. Les personnages arabes ne sont jamais nommés et constituent un arrière-fond passif à la vie des personnages européens qui eux ont des noms et des identités : tout comme dans le système colonial, les Arabes occupent une position subordonnée

Camus a défendu toute sa vie l’Algérie française et que cette position politique transparaît dans ses romans : plus ou moins inconsciemment, ses textes ont tendance à justifier ou à poétiser la domination coloniale française.

3.      La philosophie camusienne : Le mythe de Sisyphe et l’absurde

      Le roman est associé au mouvement existentialiste dont le chef de file, Jean-Paul Sartre, fut un temps l’ami d’Albert Camus. Paru en 1942, L’Etranger est le premier roman d’Albert Camus. Son écriture est sobre et relativement classique. Mais le livre s’inscrit dans le contexte de la guerre et véhicule un sentiment de l’absurde.

Cette œuvre s’inscrit dans le courant littéraire de l’absurde, né durant la Seconde Guerre mondiale. Les problèmes sociaux engendrés par la guerre incitent Camus et d’autres auteurs de ce courant à aborder dans leurs œuvres les thèmes de l’absurdité de la condition humaine, c’est-à-dire l’incohérence, la répétition, l’étrangeté, la solitude, le non-sens et l’insignifiance de l’existence de l’homme. Néanmoins, en mettant en scène des personnages aux comportements étranges et en intégrant des problèmes moraux, le roman représente un défi sur le plan intellectuel pour les lecteurs. Sa dimension absurde est susceptible de susciter des réflexions philosophiques.

      Le Mythe de Sisyphe est un essai d’Albert Camus, publié en 1942.

Pour Camus, Sisyphe est le héros ultime de l’absurde. Il a été condamné pour avoir défié les dieux et combattu la mort. Les dieux ont pensé qu’ils avaient trouvé une forme parfaite de torture pour Sisyphe, qui attendrait l’impossible, que la pierre reste au sommet de la montagne. Les dieux pensaient générer une frustration permanente, fondé sur l’espoir sans cesse renouvelé de Sisyphe. Pourtant, défiant à nouveau les dieux, Sisyphe est sans espoir. Il abandonne toute illusion de réussite. C’est à ce moment de désillusion que Camus considère Sisyphe comme un héros. Sisyphe commence à voir sa capacité à continuer, encore et encore, à supporter le châtiment, comme une forme de victoire. La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir le cœur d’un homme. Nous devons imaginer Sisyphe heureux, heureux d’accomplir son devoir d’homme, celle de continuer à vivre malgré l’absence de sens du monde. Plus tard, Camus appellera à la révolte contre l’ordre métaphysique du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Fiche pédagogique Les Fourberies de Scapin acte 2, scène 7

Fiche pédagogique de lecture : Molière, Les Fourberies de Scapin, acte 2, scène 7 Il s&rsq…